Brune et Rigolo

 

 

Une brune immobile dans la brume

Un badaud rigolo dans la lune

Rallument leurs mégots de fortune

Qui rougit au loin dans la brume

 

La brune le repère et se dit 

Oh, à coup sûr c’est un salaud

Un d’ces vieux démons de minuit 

Il faut que je bouge illico

 

Il y a bien là-bas comme un phare

Mais ce n’est pas vraiment un rempart 

J’vais engloutir le brouillard 

J’vais m’enfouir dans le noir

 

Le rigolo le repère et se dit 

Oh, à coup sûr c’est un salaud

Un d’ces vieux démons de minuit 

Il faut que je bouge illico

 

Mais La brune trébuche et panique

S’embrouille et crie dans la nuit

Le badaud  s’inquiète et tique

Y a- t- il un salaud qui sévit ?

 

Il y a bien là-bas comme un phare

Mais ce n’est pas vraiment un rempart 

J’vais engloutir le brouillard 

J’vais m’enfouir dans le noir

 

Brune en panique et Rigolo qui tique

S’amalgament sous le phare à piques

Leurs mégots de fortune rougis

Où est le salaud qui sévit ?

 

 

jean luc kockler    2019        

Des armes                          

 

Tu hésites entre un rouge et un blanc

Sur fond noir ou fond blanc

Bleu et rouge autour du blanc

Armes citoyennes

 

Tu choisis le rouge, renverses le blanc

Tout est noir tu restes blanc

Bleu et rouge autour du blanc

Armes stoïciennes

 

Tu tournes au rouge tu vires au blanc

Le Trou noir dans un rond blanc

Bleu et rouge autour du blanc

Armes physiciennes

 

Tu craches rouge sur tapis blanc

Plaquettes noires, faux jetons blancs 

Bleu et rouge autour du blanc

Armes tacticiennes

 

Tu vois rouge tu sens blanc

Cible noire tu tires à blanc

Bleu et rouge autour du blanc

Armes schizophrènes

 

Tu Montrouge tu Mont Blanc

Aigle noir sur piano blanc

Bleu et rouge autour du blanc

Armes kafkaiennes

 

Armes Citoyennes, stoïciennes, 

physiciennes, tacticiennes…chiennes.

jeanluc kockler 2019

© 2019 par Jean-Luc Kockler